Eglise de St Julien sur Veyle

Cliquez sur l'image ci dessus diaporama de la messe de Ste Famille déc 2015


Église Saint Jean Baptiste du 13ème siècle

v_11stjulien_450

Découvrir l'histoire de l'église de saint Julien sur Veyle

Le christianisme est arrivé en Gaule en remontant le Rhône et la Saône. L'évêque de Lyon Irénée est le disciple direct de Polycarpe, lui-même disciple de l'apôtre saint Jean l'évangéliste. Au moins depuis le XII°siècle cette église était de la collation de l'archevêque de Lyon.

L'édifice actuel de style roman (XII° siècle) est marqué par influence clunisienne (saint Hugues de Semur) et jusqu'à la révolution il n'y a pas eu de modification substantielle. Les transformations importantes eurent lieu au XIX° siècle, le clocher été démoli comme toutes les églises de la région. Le clocher fut reconstruit en 1838. Le toit du dôme fut recouvert en ardoise en 1880.

A la différence des autres églises romanes et n'a pas subi d'adjonctions de chapelles latérales gothiques, mais elle fut consolidée de temps en temps. Dans la nef, il n'y avait seulement deux autels, l'un à gauche et l'autre à droite de l'arc triomphal.

En 1614 celui du nord « sans vocable, fondation, service » et celui du sud ?de Notre-Dame du scapulaire?. En 1701 une partie du mur côté ouest de la nef s'est écroulé. Ce fut l'occasion de procéder à d'autres réparations réfection de la toiture en tuile creuse, le sol en carreaux, lambrissement de la nef et du banc de brique qui faisait le tour de la nef. En 1712 réfection du beffroi et du dôme en pavillon du clocher. Ce dernier fut démoli à la révolution et on dû suspendre la cloche à une potence au dessus de la porte de l'église sous la galonnière. Ce clocher fut reconstruit sur les plans de l'architecte Desplace de Bourg par François Marvier, maître maçon de Châtillon les Dombes, par adjudication du 16 avril 1838.
Plus tard en 1880 le dôme fut recouvert en ardoise par Anselme Rochet, architecte à Bourg et François Barbet entrepreneur. Entre-temps cette église fût ?très intelligemment réparée? (Guigue), mais on ne connaît pas le détail des travaux. On sait qu'il fut conduit par Guillemin architecte-voyer de Mâcon et réalisés par les entrepreneurs Louis Chabassière et Jean Bamet aussi de Mâcon à qui ils furent adjugés en juillet 1857. On peut supposer qu'il s'agit de l'allongement de la nef et de la reconstruction de la façade.

La charpente a été restaurée, mais la voûte n'a pas été refaite et on peut donc admirer la charpente.

Dans le village il y avait une chapelle saint Jean Bichard fondée par les Seigneur de Longes déjà citée en 1323 et démolie en 1760 dont la statue de saint Jean-Baptiste haute 1,50 m a été rapporté à l'église et elle est actuellement à gauche en entrant près du confessionnal.

f_11stjulien_450

Découvrir l'architecture de l'église de saint Julien sur Veyle

L'église de saint Julien est du Xl1 ème siècle de style roman et a été marquée par l'influence clunisienne (Cluny ?La seconde Rome?). Et depuis elle a subi de nombreux remaniements.

Du fond de l'église vous apercevez le joli chœur roman, mais nous vous invitons à ressortir de l'église pour admirer le portail d'entrée.

1° Façade extérieure ouest : De bas en haut.
Le portail en saillie, composée de deux colonnes et de chapiteaux et un arc triomphal à double rouleau.

Au centre de ce dernier:

un linteau orné de cinq médaillons (de gauche à droite)
- "Le lion" (représentant l’Évangéliste saint Marc)
- "L'homme" (représentant l’Évangéliste saint Matthieu)
- "L'agneau immolée" (au centre) représentant le Christ
- "L'aigle" représentant l’Évangéliste Jean)
- "Le boeuf" représentant l’Évangéliste Luc).

Au dessus de cet arc triomphal nous apercevons un grand cintre dans lequel se détachent trois petites fenêtres avec colonnes surmontées de quatre chapiteaux à feuillages différents.
Les bases de ces colonnettes sont bien romanes.
En haut une statue de la Vierge Marie qui a été sans doute ajoutée plus tard.

Nous vous invitons à entrer à nouveau dans l'église.

2° Autour du baptistère à l'entrée de l'église :
Et sur votre gauche vous pouvez admirer la statue de saint Jean-Baptiste en pierre polychrome provenant de l'ancienne chapelle saint Jean Béchard qui a été détruite au XVlll ème siècle (hameau en retrait sur la route de Vonnas)

3° Le chœur roman du plus proche au plus loin et de gauche à droite:

La travée du chœur est élargie sur les côtés par des arcs brisés. Elle est couverte par une coupole sur trompes.
- Le pilastre gauche porte un entrelac sophistiqué.
- Le pilastre droit comporte cinq cannelures droites sur une face et cinq brisées sur l'autre face.
- Les chapiteaux polychromes qui coiffent ces deux pilastres sont de toute beauté. Celui de gauche représente sans doute le prophète Daniel dans la fosse aux lions. Et celui de droite...

- Au centre l'abside est décorée d'une arcature surbaissée composée de trois arcs.
- Les pilastres et colonnettes jumelés bien ornés portent des chapiteaux historiés du Xll ème siècle.
- Au dessus des arcs, une galonnière de pierre sur laquelle repose en cul de four un ciel bleu étoilé sans doute du XIXeme siècle avec au centre un médaillon représentant le CHR alpha et l'omega A XP

En vous retournant vers le fond de l'église vous pouvez admirer le plafond de la nef qui a été récemment restauré.

4° La charpente de la nef
- Elle est en bois et vous pouvez aussi apercevoir les corbeaux en bois qui soutiennent les poutres maîtresses.

Stations du chemin de croix qui a été récemment restauré

c_11stjulien_450

St_Julien_Autel_1_St_Julien_Autel_2_