COMPTE-RENDU DU CONSEIL PASTORAL DU 19/06/2018.

Télécharger
2018 06 19 compte-rendu du conseil past
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

COMPTE-RENDU DU CONSEIL PASTORAL DU 18/01/2018.

Télécharger
2018 01 18 compte-rendu du conseil pasto
Document Adobe Acrobat 860.6 KB

COMPTE-RENDU DU CONSEIL PASTORAL DU 12/10/2017.

Le pape François nous demande de consacrer un dimanche à la découverte, à l’approfondissement et à la diffusion des Saintes Ecritures. Pour répondre à la demande du Saint Père, nous avons d’abord lu et médité des extraits de l’exhortation apostolique de Benoît XVI sur la Parole de Dieu, Verbum Domini. L’expression que le pape emploie « La réalité naît de la Parole » est d’abord une prise de conscience à quel point la Parole de Dieu est créatrice. Les récits de la Création nous le montre bien. Dans la langue du Christ, l’expression juive veut signifier « la parole qui fait toute chose nouvelle ». Pensons à la liturgie : chaque sacrement est indissolublement lié à une Parole qui vient de Dieu par l’Eglise. Et cette Parole est source d’une oeuvre divine : pour le baptême, le salut. Pour l’Eucharistie, la présence réelle du Christ dans son sacrifice ...etc. C’est cette Parole de Dieu que nous devons nous approprier. C’est elle qui est sacrée (et non le livre en soi) car elle est « le Verbe fait Chair ». Elle est le fondement de toute la vie chrétienne qui, pour être une construction solide, doit être bâtit selon la dynamique et les exigences de la Parole de Dieu. Si le fidèle chrétien écoute et assimile cette Parole, le Verbe de Dieu, il devient lui-même créateur autour de lui de richesse divine que jamais les seuls argent et pouvoir ne pourront donner. C’est ce que les saints ont vécu, comme saint Vincent de Paul, qui ont apporté ainsi un suplément d’âme, une charité que seul Dieu communique. La Parole de Dieu devient ainsi une sainte parole humaine pour notre monde qui en a tant besoin.

 A la question « Quelles initiatives la paroisse peut-elle prendre pour répondre à l’appel du Pape François de consacrer un dimanche en paroisse à la Parole de Dieu ? », le tour de table a permis de dégager une initiative à mettre en oeuvre. L’idée est de faire une journée paroissiale ou une journée de la Parole, à la manière des Journées des familles qui se font dans de nombreuses paroisses. Dans un premier moment, il s’agit de donner un enseignement plus général sur la Parole de Dieu pour répondre aux questions suivantes : « Comment aborder la Parole de Dieu ? Comment aborder la Parole divine ? Comment je vis la Parole de Dieu en tant que chrétien ? »

Dans un second temps, de manière plus pratique, voir un petit film du genre de « Net for God » qui montre comment la Parole de Dieu vécue est capable de faire sortir de situations mortifères des personnes qui renaissent à la vie. Ou de faire des ateliers de connaissance ou partage de Parole de Dieu.

De manière pratique, ce serait le dimanche 18 mars 2018. le lieu serait l’école saint Charles qui a les infrastructures nécessaires pour accueillir tout le monde, surtout les familles et leurs enfants. Il faudra prévoir des animateurs pour les enfants, pour libérer les parents. Il est préférable que la messe soit à 10h30 comme d’habitude.

 Nous avons ensuite regarder le programme provisoire de la Visite Pastorale de l’Evêque, du 4 au 10 décembre. Il vient se rendre compte de toutes les réalités paroissiales du territoire du groupement. Il s’agit d’organiser pour l’évêque environ 40 rencontres lors de ces 6 jours. Ce programme a été avalisé. Il demande à l’être maintenant par l’évêque.

Mais il est possible déjà de noter les évènements où tous les paroissiens sont conviés :

 Lundi 4 décembre à 11h30: Cérémonie d’ouverture

 Jeudi 7 décembre : Veillée d’Adoration pour les vocations et célébration pénitentielle.

 Vendredi 8 décembre à 18h00 : Procession et Messe de clôture de l’année jubilaire.

 Samedi 9 décembre à 20h30 : Temps d’enseignement de Mgr Roland.

 Dimanche 10 décembre à 10h30 : Messe paroissial unique suivi d’un repas.

Prochain conseil pastoral : le jeudi 18 janvier 2018 à 20h30.

Télécharger
2017 10 12 compte-rendu du conseil pasto
Document Adobe Acrobat 969.5 KB

COMPTE-RENDU DU CONSEIL PASTORAL DU 04/05/2017.

La méditation de la Parole de Dieu a porté sur le texte d’Evangile de Matthieu au ch. 19, à propos du billet de divorce que la loi de Moïse prévoyait dans certains cas. Sur la question si importante mais si sensible du mariage dans notre société, le Seigneur nous invite à regarder ce qu’il en est dès l’origine et à ne pas nous contenter des lois civiles existantes ou des usages actuels. Le coeur de l’homme est « dur » et il doit faire effort, avec la grâce de Dieu, pour sonder le mystère de l’amour de Dieu dans le mariage. Il faut une conversion du coeur et de l’intelligence pour saisir ce qu’il en était à l’origine. Or l’origine du couple humain est divine et c’est à cette source que nous devons trouver la signification du mariage.

Tour de table sur la question : « Quels sont les points importants qui selon vous doivent être abordés lors d’une préparation au sacrement de mariage ? »

A la question, « Pourquoi nous sommes-nous choisis ? », bien des couples sont en mal de répondre car la question touche au mystère d’une rencontre dont la source est Dieu. Le mariage appartient au mystère de Dieu. Et le sacrement veut le manifester pleinement. S’ils se sont choisis, ce n’est par hasard. Ce sont pour de bonnes raisons qu’ils doivent clarifier pour être vrais avec eux-mêmes et avec Dieu.

La connaissance de l’autre est primordiale. Il faut donner des outils aux fiancés pour se connaître mutuellement.

Ce que représente l’indissolubilité du mariage est recherché par les fiancés. Il est étonnant de voir qu’ils choisissent souvent le texte de Mat 19 qui leur parle de l’unité que réalise Dieu dans le couple. Ils ont l’intuition que c’est un enjeu important. C’est à la préparation au mariage de

leur donner des outils pour en percevoir toute la portée.

A la question de savoir si le mariage changera quelque chose dans leur vie, la plupart répond

par la négative puisque vivent déjà la vie commune. C’est une des principales difficultés car

tout sacrement demande une conversion de la part de ceux qui le reçoivent. L’itinéraire de la

préparation au mariage doit montrer tout à la fois la beauté du mariage et le chemin que les

fiancés doivent faire pour le réaliser. En fait, le premier enfant des mariés sera le couple luimême.

Il s’agit bien d’un accouchement, d’un travail. Or, s’ils demandent de « passer à

l’église », ils ne sont pas souvent dans cette perspective. Il s’agit plus d’une officialisation que

d’un point de départ.

Un chrétien seul est un chrétien en danger. C’est vrai aussi pour les jeunes mariés. Il ne faut

pas hésiter à proposer aux mariés des mouvements qui aident à vivre les premières années du

mariage, au sein d’un groupe d’amitié, de partage et de prière. Ont été cités notamment les

Equipes Notre Dame ou « Vivre et aimer ».

Comment des couples de paroissiens peuvent aider à la préparation au mariage ? Une solution

a semblé plaire au conseil : permettre aux fiancés de rencontrer au cours d’une soirée un

couple chrétien. La trame de cette rencontre serait « le projet de vie » sur lequel ils ont déjà

réfléchi. Le p. Blot fera appel dans la paroisse à des couples en vue d’une telle rencontre.

La Visite Pastorale de Mgr Roland : Mgr Roland visite les groupements paroissiaux du

diocèse. Il sera chez nous du lundi 4 au dimanche 10 décembre pour découvrir la réalité

paroissiale, économique et sociale du territoire. Ont été retenus davantage, par le conseil

les rendez-vous suivants : les élus, les agriculteurs, une ou deux entreprises, différents

moments de prière dans les églises, les personnes qui s’occupent de la liturgie, les

formateurs en catéchèse, les acteurs de la charité, les personnes malades et âgées, l’école

St Charles… Le P. Blot présentera au conseil un premier programme à la prochaine réunion.

Le pèlerinage à N.D. de Beaumont : La date choisie est le dimanche 27 mai 2018.

Prochain conseil pastoral : le jeudi 21 septembre à 20h30.

COMPTE-RENDU DU CONSEIL PASTORAL DU 16/02/2017.

1: Abbé Dominique Blot, curé.

2: Etiennette Brac de La Perrière (2017)

3: Pierre Gindre (2017)

4: Anne Mouterde (2017)

5: Hervé Bruneau (2017)

6: Catherine Tho (2017)

7: Béatrice Richard (2017)

8: Vianney Eschbach (2017)

9: Didier Thouny (2017)

10: Florence Blanc (2017)

Les nouveaux membres du conseil se sont d’abord brièvement présentés.

La Parole de Dieu méditée portait sur l’importance de l’écoute dans l’acte de croire. Elle est la première disposition de l’esprit qui accueille l’Esprit-Saint si l’on veut que celui-ci gouverne nos vies et celle de l’Eglise. L’écoute devient propice au conseil que l’on reçoit de la part du frère dans la foi. Elle devient alors une discipline de vie qui demande une ouverture du coeur et une maîtrise de soi. L’écoute est le début de l’amitié ou de l’amour car c’est laisser à l’Autre toute sa place, surtout lorsqu’il est Dieu, pour accepter de se laisser guider par une parole de Sagesse.

 

Ensuite, le P.Blot a redit l’importance du conseil pastoral voulu par L’Eglise. Il ne s’agit pas de traiter de questions matérielles mais de conseiller le curé dans son gouvernement en vue de l’évangélisation du territoire paroissial. Dans l’Eglise, la manière de gouverner est de « gouverner en son conseil ». La discrétion sur les échanges est nécessaire. Pour permettre à tous de s’exprimer, la question « tour de table » est la plus importante. Il ne s’agit pas d’un débat mais de permettre à chacun, au titre de son baptême, d’exprimer ce que son expérience, sa foi, sa charité et son espérance lui inspirent.

 

Pour la première fois, la question était très générale : Quel regard avez-vous sur le groupement paroissial ses forces, ses faiblesses? Quelles sont les suggestions et les perspectives que l’Esprit Saint vous inspire pour conseiller le curé dans sa nouvelle tâche ?

Est résumé ci-dessous ce qui a été exprimé. Ce sont des demandes ou des constats :

 -Est nécessaire une formation pour adultes en donnant des outils concrets pour la vie

quotidienne, comme comment se confesser, préparer un deuil ou un décès…

-Les familles sont démunies pour accompagner leurs enfants. Une catéchèse de cheminement avec les familles serait nécessaire.

- Il faudrait favoriser la vie dans les villages par des prières domestiques.

-Le 8 décembre est un succès mais il faudrait un parcours plus visible, quitte à passer par la place du champ de foire.

-Une sortie paroissiale annuelle est à organiser par an pour permettre au plus grand nombre de venir.

-Il manque une activité dans le sud territoire paroissial, comme il en existe à Condeissiat ou Neuville-les-Dames.

-A été soulevée l’Importance de la communication en utilisant des outils numériques comme les réseaux sociaux.

-Enfin, il faudrait soigner l’accueil des nouveaux peut être par des parrainages.

 

Une seconde question concernait l’organisation d’un pèlerinage annuel à N.D. de Beaumont à partir de 2018.

Ce lieu est le plus vieux sanctuaire de la Dombes. Les mères de famille venaient y présenter leurs enfants mort-nés pour qu’ils soient baptisés, si un signe de vie se manifestait.

Ainsi, le thème du pèlerinage pourrait être « la culture de vie » et le « respect de la vie ».

Enfin, quelques informations:

-Une formation pour adultes (re-)commençants débute le mardi 21 mars pour 4 soirées.

-Le samedi 3 juin 2017, la paroisse de Châtillon aura l’honneur d’accueillir la communauté laotienne de toute la région pour fêter les deux premiers  martyrs du Laos, Paul Thoj Xyooj et le p. Mario Borzaga, tués au Laos en haine de la foi en avril 1960. Ils ont été reconnus vénérables par le pape François le 5 mai 2015 dernier.

-Pour l’aumônerie Centre-Dombes, des candidatures se présentent pour le poste qui serait à la fois pour le collège St Charles et l’aumônerie  publique. C’est une affaire à suivre et une intention de prière.

-La prochaine réunion du conseil est le jeudi 4 mai 2017.

 

Télécharger
2017 02 16 compte-rendu du conseil pasto
Document Adobe Acrobat 996.8 KB

COMPTE-RENDU DU CONSEIL PASTORAL DU 04/02/2016. GROUPEMENT PAROISSIAL DE CHATILLON SUR CHALARONNE

1. Méditation: Extraits de la bulle d’indiction du Jubilé de la Miséricorde divine.

 

La miséricorde est un don de Dieu que nous sommes invités à accueillir pour pouvoir la redonner. Les progrès scientifiques et économiques donnent l’illusion que l’homme est capable de tout régler par lui-même et qu’il n’a pas besoin de Dieu. Or, dans bien des domaines, comme les manipulations génétiques, les processus économiques, cette puissance orgueilleuse rend l’homme souvent superficiel et incapable de miséricorde et de comprendre les nombreux laissé-pour-compte. Les lois actuelles sur la fin de vie ou la libéralisation de l’avortement en sont des exemples affligeants. Le Pape nous invite à expérimenter nous-mêmes la miséricorde divine pour pouvoir à notre tour exercer les oeuvres de miséricorde corporelles (donner à manger aux affamés, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, assister les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts) et spirituelles (conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner les ignorants, avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les personnes ennuyeuses, prier Dieu pour les vivants et pour les morts).

 

2. 1° Question principale.

 

A) pour le temps du Carême, quelles initiatives seraient importantes pour stimuler la communauté paroissiale et favoriser un « retour au Seigneur » demandé pendant ce temps liturgique?

 

Le tour de table a permis de nous mettre d’accord sur un certain nombre d’activités possibles pendant le carême :

·       Les jeudi 25 février, 3 mars, 10 mars, 17 mars, Des « lectures et méditations d’Evangile » délocalisés dans les différentes salles paroissiales, à partir des évangiles des dimanches de Carême de l’année C.

·       Le mardi 22 mars, « 24 H00 pour le Seigneur » : il s’agit d’une journée proposée par la paroisse qui commencerait par les laudes et termineraient par les complies du soir, avec temps d’adoration eucharistique, enseignement, repas pris ensemble, soirée de prière…offices liturgiques...

·       Le dimanche après-midi 28 février, 6 mars, 13 mars, 20 mars de 16h00 à 17h00, adoration eucharistique avec vêpres du dimanche soir.

·       Le 11 mars 2016, le Partage de Carême proposé par l’Aumônerie autour de l’oeuvre des Frères Jacquard.

 

·       A été retenu pour le carême de l’année 2017, une redécouverte et un approfondissement de la « Charte de Charité » écrite par St Vincent de Paul sur plusieurs soirées pour que chacun réfléchisse ensuite dans sa vie comment la mettre en oeuvre.

 

3. 2° question principale

 

B) Pendant l’année de la miséricorde, que pourrait organiser la paroisse pour permettre au plus grand nombre de bénéficier de la Miséricorde du Seigneur ?

 

Pour célébrer ce Jubilé de la Miséricorde,

Ont été retenu :

·       Le 1° mai 2016, les « Tables ouvertes » proposées par l’Aumônerie pour lesquelles les paroissiens trouvent des personnes seules ou des familles isolées et les invitent à venir à passer un dimanche après-midi convivial.

·       Le samedi 10 septembre 2016, un pèlerinage à Paray-Le-Monial, dans la cité du Coeur de Jésus

·       Le samedi 12 novembre 2016, Un pèlerinage sur les pas des saints qui ont exercés la miséricorde divine à Paris, notamment St Vincent de Paul, Bse Rosalie Rendu. Cela permettrait aussi d’aller prier près de pour la fécondité spirituelle du futur Jubilé 2017.

 

4. présentation de la version expérimentale de la feuille paroissiale.

 

Pierre Mouterde a quasiment fini l’énorme travail de programmation qui générera les différents états dont nous avons besoin, comme celui de la feuille d’annonces paroissiales, mais aussi celui des intentions de messe et d’autres encore. Qu’il en soit remercié.

 

5. Questions diverses

 

Il a été aussi envisagé un pèlerinage paroissial à Rome en 2017.

 

6. Date de la prochaine séance: le jeudi 26 Mai. Le thème principal sera de quelle manière la paroisse pourra s’associer au Jubilé 2017 de l’arrivée de St Vincent de Paul à Châtillon.

 

 

Télécharger
compte-rendu conseil pastoral 2016 02 04
Document Adobe Acrobat 742.3 KB

COMPTE-RENDU DU CONSEIL PASTORAL DU 26/11/2015. GROUPEMENT PAROISSIAL DE CHATILLON SUR CHALARONNE

1: P. Dominique Blot, curé.

2: Sr Agnès

3: Anne Marie Vigier

4: Pierre Mouterde

5: Michelle Pilon

6: Francisca Mavrici

7: Jean Marie Drevon

8: Marie-Thérèse Guyot

9: René Manguelin

10: Françoise Thouny

1. Méditation: 1° lettre de St Jean 2, 12-17.

Ce texte d’Evangile nous donne des indications sur le contenu de la catéchèse : connaître le Père par Jésus et aussi la Parole de Dieu qui donne un vrai discernement entre le Bien et le Mal. L’apôtre Jean parle aux parents chrétiens en leur disant qu’’ils connaissent celui en qui ils ont mis leur foi depuis le commencement. Ils sont ainsi normalement capables de transmettre à leurs enfants la Parole de Dieu. Ensuite, il parle au jeunes gens qui sont déjà initiés à la foi : ils ont la Parole de Dieu pour être forts et lutter contre le mal qui est déjà vaincu dans et par le Christ.

Ainsi, la foi n’est pas d’abord une question de sentiment mais de connaissance. Cette intelligence de la foi nous introduit dans une expérience de Dieu qui nous met en communion avec lui et nous incite à accorder notre vie morale à notre foi dans le Christ. Transmettre cela aux jeunes générations est, pour l’apôtre St Jean, primordial.

2. Question principale.

B) Selon vous, que faudrait-il pour intéresser les parents à la catéchèse de leurs enfants ? Quels modes d’action faut-il mettre en place pour présenter au plus grand nombre la catéchèse ? Quels sont les freins actuels à la catéchisation des enfants ?

Le tour de table a permis de dégager d’abord les conditions dans lesquelles les parents inscrivent ou non leur enfant à la catéchèse :

 La culture ambiante devient de plus en plus laïque au sens étroit du terme où la religion est souvent critiquée. Il est difficile pour des parents qui ont peu de foi de combattre cette culture qui renvoie la religion notamment chrétienne dans l’obscurantisme d’un passé qu’il faudrait renier. La culture actuelle cherche à aseptiser la foi religieuse, en la reléguant dans la seule sphère privée ou en la caricaturant.

 L’image que les générations plus anciennes renvoient de la foi chrétienne est fortement négative. Leur catéchisme a souvent été mal assumé.

 La famille n’est plus le lieu de la transmission de la foi. Les familles recomposées sont parfois un facteur aggravant. Le manque de vie sacramentelle (mariage, eucharistie, confession) empêche la grâce de Dieu de s’épanouir dans les familles et donc chez les enfants.

 La vie de famille a fortement évoluée. Beaucoup de familles ont dû mal à se projeter dans une vie de foi au quotidien. La foi ne se vit qu’à travers des temps forts et difficilement dans une fidélité quotidienne.

La faiblesse du contenu de la catéchèse pendant des années se fait sentir maintenant dans la nouvelle génération de parents qui, en fait, n’ont pas rencontré le Seigneur au cours de leur propre catéchisation.

Des axes pour une nouvelle évangélisation dans la catéchèse :

 Aller à la rencontre des familles après avoir identifié les enfants susceptibles d’être intéressés.

 Le témoignage de proximité du prêtre et des paroissiens est important.

 Présenter l’accès au sacrement ( la 1° communion) davantage comme un chemin de foi et non comme une finalité dont les exigences seraient impossibles pour la plupart.

 Donner les moyens aux parents de suivre une catéchèse.

 Essayer de décentraliser la catéchèse pour que les familles inscrivent plus facilement leur enfant à la catéchèse et et que les communautés paroissiales soient davantage investies dans la promotion de la catéchèse.

 Mettre en route un Eveil de la Foi pour permettre à des parents de redécouvrir avec leur enfant la foi de leur baptême.

3. présentation de la version expérimentale de la feuille paroissiale.

Pierre Mouterde a présenté la première mouture d’une feuille d’annonces paroissiales. Il s’agit en fait de la mise en place d’un logiciel qui soit capable de générer pour les baptêmes, mariages, funérailles, les activités paroissiales, les messes dominicales, les activités de la catéchèse et de l’aumônerie, la feuille d’annonces paroissiales et différents états. Cela permettra de gagner beaucoup de temps. Tous ont pu admirer le travail qui demande encore d’être poursuivi. Mais c’est en bonne voie.

4. Questions diverses

Le P. Blot a ensuite expliqué rapidement la couronne de prière. Elle permet à partir d’un engagement peu onéreux de nous mettre en communion spirituelle les uns avec les autres de manière concrète et sur toute l’étendue du groupement paroissial. La formation biblique proposée à partir du 15 décembre est une manière de se réapproprier la Parole de Dieu pour avoir une plus grande intelligence de notre foi. Une réflexion avec deux mamans s’engage pour mettre en place les « servantes du Seigneur », pour permettre aux filles de servir l’assemblée et de s’approprier davantage le mystère eucharistique de la messe, à l’instar des servants d’autel qui servent le prêtre. Des paroissiens, avec le p. Blot, préparent aussi un parcours d’initiation à la foi pour des adultes qui, le plus souvent baptisés, savent peu ou pas du tout ce qu’est être baptisé. Une réflexion avec des paroissiens est en cours, en lien avec la commune de Châtillon, pour accueillir des réfugiés d’Irak ou de Syrie.

5. Date de la prochaine séance: le jeudi 4 février. Les thèmes en seront le temps du Carême et l’année jubilaire sur la miséricorde.

Télécharger
CONSEIL PASTORAL DU 26/11/2015
compte-rendu conseil pastoral 2015 11 26
Document Adobe Acrobat 701.0 KB


Chers paroissiens,

Vous avez ci-dessous le compte-rendu du conseil pastoral du groupement paroissial du 17 septembre 2015. Autour du curé, des paroissiens le conseillent dans son gouvernement. Une question centrale, appelée « tour de table », occupe la majeure partie de la réunion. Vous en avez ici le compte-rendu et, après, les décisions prises par le curé.

 

1: Abbé Dominique Blot, curé.

2: Sr Agnès

3: Anne Marie Vigier

4: Pierre Mouterde

5: Michelle Pilon

6: Francisca Mavrici

7: Jean Marie Drevon, excusé

8: Marie-Thérèse Guyot

9: René Manguelin

10: Françoise Thouny

Séance du jeudi 17 septembre 2015

Question :

Tour de table :

Quel regard avez-vous sur le groupement paroissial ses forces, ses faiblesses? Quelles sont les suggestions et les perspectives que l’Esprit Saint vous inspire pour conseiller le curé dans sa nouvelle tâche ?

 

Il existe dans le groupement paroissial beaucoup de personnes qui servent avec générosité. Les liturgies sont en général vivantes et joyeuses. L’aumônerie est bien vivante. Il y a un nombre conséquent de servants d’autel. L’ambiance est généralement bonne et accueillante. Il y a des mouvements actifs qui ont un vrai impact sur la population. De l’extérieur, la paroisse a une bonne image. Des équipes de funérailles existent dans certains lieux (Neuville les Dames, Sulignat et St Julien sur Veyle).

 

Cependant, certaines personnes sont démobilisées par un manque de perspective pastorale. Dans les villages autour de Châtillon, les équipes sont âgées et ne se renouvellent pas. L’unité du groupement paroissial se fait davantage à l’avantage de Châtillon au détriment des autres paroisses. Pourtant, ces dernières années, l’esprit de clocher s’est beaucoup atténué. Certaines paroisses sont peu représentées et dans certaines églises, il y a peu d’offices. Les jeunes familles ne s’engagent pas forcément.

 

Les instances de gouvernement de la paroisse, Conseil pastoral de Paroisse ou conseil économique, sont peu connues ou n’existent pas.

L’actuelle feuille du dimanche rassemblant textes de la liturgie et annonces paroissiales empêche une diffusion plus large et un espace plus grand pour communiquer. Des personnes souffrent d’un manque d’information. Il n’y a pas de panneaux extérieurs sur certaines églises. Le nombre d’enfants catéchisés est bas, malgré un nombre important d’enfants scolarisés dans les écoles primaires ou collèges. La catéchèse paroissiale devrait concerner autant les élèves de l’école catholique St Charles que ceux des écoles publiques.

 

C’est ainsi que prochainement,

 

a. Feuille de chant pour la messe et feuille paroissiale d’annonces seront différentes pour permettre un plus grand espace de communication. La feuille paroissiale d’annonces sera tous les quinze jours. Elle pourra être pour trois semaines pendant les vacances scolaires.

b. Le Conseil pastoral se réunira au moins trois fois dans l’année. Un compte-rendu de chaque réunion sera donné aux paroissiens.

c. Pour certifier les comptes 2015 et pour donner une information aux paroissiens sur la gestion de la paroisse, un conseil économique sera mis en place pour le printemps 2016.

d. Un Eveil de la Foi sera proposé pour les tous jeunes enfants. L’Eveil de la Foi aide les parents à donner aux enfants le goût de Dieu et permet de recruter plus largement en vue de la catéchèse ultérieure.

e. Il est redit l’importance de la catéchèse en paroisse pour tous les enfants, qu’ils soient de l’école privée ou publique, car la paroisse reste un lieu de vie essentiel pour grandir dans la foi. A ce titre, la catéchèse est fondamentalement différente d’un cours de culture religieuse. La démarche dans l’un et l’autre cas n’est pas la même.

f. Des panneaux extérieurs sur les bâtiments des églises seront installés.

 

La préparation matérielle du dimanche 27 septembre.

Après la messe de 10h30, un apéritif est organisé pour une rencontre conviviale. Un repas rassemblera ensuite les membres du conseil pastoral, leurs conjoints, Mgr Roland et le P. Blot.


Télécharger
Séance du 17 09 2015
compte-rendu conseil pastoral 2015 09 17
Document Adobe Acrobat 556.8 KB