Embrasement , une grande fresque historique

Spectacle vivant son et lumière immersif de Damien Fontaine, Embrasement ou la lumineuse histoire d’une cité dombiste, à l’église de Saint-André, du 21 octobre au 13 novembre. Rencontre avec Damien Fontaine, metteur en scène.

Damien Fontaine, a signé au cours de ces 17 dernières années de nombreux spectacles multimédias devant plus de 15 millions de personnes, notamment à Bogota, Dubaï, Jérusalem et Moscou. L’artiste a développé un savoir-faire unique mêlant les technologies visuelles d’avant-garde à l’art vivant sur des thèmes historiques.

Parlez-nous de ce spectacle ?

« Il s’agit d’un spectacle qui est né de l’envie de faire autre chose et autrement à Châtillon que ce qui avait pu être présenté par l’association Lumières à Châtillon-en-Dombes, association qui avait fait de très beaux spectacles en plein air au château. Jean-Charles Eschbach est venu me trouver, il avait vu mon spectacle à la cathédrale Saint-Jean à Lyon.

On a commencé à réfléchir à l’idée de présenter un spectacle qui serait à l’intérieur de l’église de Châtillon, qui soit à la fois novateur, technologique et qui s’intéresserait en partie à l’histoire de la commune. On est partie sur cet incendie de 1670, qui était pour moi la possibilité d’intégrer plein d’histoires, de concerner plein de personnages et de réveiller cette histoire un peu enfouie, des secrets d’alcôve, de famille. À partir de cet incendie, plein d’histoires vont naître. »

Qu’en est-il de la technologie déployée ?

« L’idée est de proposer un spectacle innovant sur le plan technologique pour intéresser un public pas uniquement châtillonnais, qui va trouver un certain attrait à découvrir ce spectacle, qui se veut immersif à couper le souffle, avec des images monumentales à 360° parfaitement ciselées à l’architecture de l’enceinte de l’église Saint-André, formant le décor d’ Embrassement.

Le tout s’anime au gré des effets spéciaux, de la musique en interaction avec le jeu de plus de 80 acteurs et figurants sur scène pour enflammer le spectateur. C’est une fresque qui s’inscrit dans l’histoire de Chatillon mais qui propose une relecture romancée. »

Église Saint-André - Châtillon-sur-Chalaronne du 21 octobre au 13 novembre à 18 h 30 et 20 h 30. Spectacle de 1 h 30 conseillé à partir de 7 ans. Tarifs : de 13 € à 22 € en semaine et de 15 € à 25 € en week-end. Pack famille et tarif groupe : voir site. Renseignements et réservations : www.lumieresachatillon.fr - Office de tourisme.

Pour rappel, le 28 septembre 1670, Châtillon était en proie aux flammes. Emportant la maison Tillon, s’engouffrant dans les granges remplies de fourrage et de bois pour l’hiver, le feu était en passe de gagner les Halles et l’église Saint-André.

Une longue nuit commençait, celle d’un combat acharné pour sauver la cité, mobilisant tous ses habitants dans un grand élan de solidarité. Dans cette ville qui menace à tout instant de disparaître, il est alors, des souvenirs enfouis, des histoires oubliées qui refont surface.

Par Le Progrès correspondant Dominique DUBREUIL